Page d'accueil Analyse
Les bolcheviks, le schisme des rénovateurs et…

Les bolcheviks, le schisme des rénovateurs et le prolétariat de Constantinople

Illustration_1.jpg

Mikhaïl Chkarovski, docteur en sciences historiques, directeur de recherches, directeur des Archives centrales d’Etat de Saint-Pétersbourg, enseignant à l’Institut culturel d’Etat de Saint-Pétersbourg, professeur à l’Académie de théologie de Saint-Pétersbourg, membre du Conseil scientifique de l’Institut d’études comparées sur l’Église et l’État à Berlin.

Les patriarches de Constantinople commencèrent à collaborer avec les bolcheviks quelques années après octobre 1917, cette coopération étant profitable aux uns comme aux autres. Les bolcheviks espéraient obtenir de Constantinople la légitimation des rénovateurs de « l’église vivante » ; le Phanar, de son côté, cherchait à se protéger de la pression des Turcs, eux-mêmes intéressés à l’établissement de rapports stables avec l’URSS. L’Église orthodoxe russe se retrouvait ainsi piégée à l’intérieur de ce triangle. Nous énumérerons ci-après les étapes des contacts entre les bolcheviks et Constantinople pendant la décennie ayant suivi le coup d’État d’octobre.


Coopération indirecte

20 Novembre 1918

Le Commissariat du peuple aux Affaires étrangères interdit la réquisition ou la nationalisation de la maison de la Représentation du patriarche de Constantinople en Russie (Moscou, ruelle Krapivenski, 4).

2 Décembre 1918

Le Département juridique du Conseil de Moscou confirme que la maison de la Représentation du patriarche de Constantinople en Russie ne tombe pas sous le coup du décret sur « De la séparation de l’Église et de l’État ».

Par la suite, les biens immobiliers de Constantinople à Moscou seront une source permanente de chantage entre le patriarche et les bolcheviks.


Première condamnation

5 Mai 1922

Le Synode du Patriarcat de Constantinople publie un mémorandum défendant les chrétiens persécutés en Asie et en Russie. Il condamne la campagne de confiscation des biens d’Église et l’arrestation du patriarche Tikhon de Moscou et de toutes les Russies par les bolcheviks.

Illustration_2.jpg


Soutien au schisme des rénovateurs

9 Juin 1922

Le patriarche Mélèce IV (Metaxakis) de Constantinople envoie à l’archimandrite Jacques (Dimopoulo), son représentant en RSFSR, une lettre, dans laquelle il exprime le désir d’envoyer à Moscou, sous certaines conditions, une délégation du Patriarcat au Congrès des représentants du schisme des rénovateurs, organisé par les autorités soviétiques en mai 1922.

7-11 Août 1922

L’archimandrite Jacques (Dimopoulo), représentant du patriarche de Constantinople en RSFSR, participe au Congrès de « l’Église vivante », à Moscou.

29 Avril – 9 Mai 1923

L’archimandrite Jacques (Dimopoulo), représentant du patriarche de Constantinople en RSFSR, participe au Deuxième Congrès des « rénovateurs », qui décide de réduire à l’état laïc Sa Sainteté le patriarche Tikhon de Moscou et de toutes les Russies.


Appel à l’aide

Janvier 1923

Début janvier 1923, l’archimandrite Jacques (Dimopoulo), représentant du patriarche de Constantinople en RSFSR, adresse à la Haute Direction ecclésiastique des rénovateurs un appel à prier « les honorables autorités soviétiques » de défendre les droits du Patriarcat de Constantinople devant le gouvernement turc.


Condoléances pour la mort de Lénine

Janvier 1924

Fin janvier 1924, après le décès de Lénine, le hiéromoine Basile (Dimopoulo), nouveau représentant du patriarche de Constantinople en URSS, exprime ses condoléances à la famille du défunt et au gouvernement soviétique.

Illustration_3.jpg


Le calendrier julien rénové

 8 Mars 1924

Le patriarche Grégoire VII (Zervoudakis ou Papastavrianos) et son Synode introduisent officiellement le calendrier julien rénové dans l’Église de Constantinople. En réponse à la lettre encyclique de Grégoire VII sur l’introduction du nouveau style, le patriarche Tikhon de Moscou et de toutes les Russies informe le patriarche de Constantinople que, bien qu’il ait reçu la charte d’introduction du nouveau style le 10 mars, il n’a pas été possible d’introduire le nouveau calendrier compte tenu de l’opposition catégorique du peuple.

23 Mars 1924

Le « métropolite » Evdokim Mechtcherski, président du Synode de l’Église vivante, reçoit aussi la lettre encyclique du patriarche Grégoire VII sur l’introduction du nouveau style. Les rénovateurs voient dans cette attention un acte de reconnaissance de leur légitimité.


Soutien affirmé aux rénovateurs et aux bolcheviks

29 Mars 1924

Le Patriarcat de Constantinople envoie à l’administrateur des paroisses russes à Istanbul, l’archevêque Anastase (Gribanovski), une charte prescrivant aux clercs russes résidant sur le territoire du Patriarcat, d’éviter « toute manifestation à caractère politique, de même la commémoration de noms et de personnes qui démontrerait une espérance ou des préférences politiques, risquant ainsi de causer un tort sérieux, en particulier, comme en général ». Commentant le contenu de ce document, le secrétaire du Synode de Constantinople écrit « qu’il est interdit de désigner le bolchevisme, de quelque point de vue que ce soit, même pour dénoncer ses principes clairement antireligieux et immoraux, ce qui pourrait faire de l’ombre au pouvoir soviétique, reconnu comme légitime par l’ensemble du peuple russe et par le patriarche Tikhon. » Il est conseillé aux clercs russes de « reconnaître les bolcheviks ». Par ailleurs, le Patriarcat de Constantinople ayant reconnu le Synode des rénovateurs en URSS, il est strictement interdit aux hiérarques russes présents à Istanbul de commémorer le patriarche Tikhon lors des services religieux, ainsi que de commémorer le Synode russe hors-frontières. Les archevêques Anastase (Gribanovski) et Alexandre (Nemolovski) refusent de se soumettre à cet ordre.

Illustration_4.jpg


Le Patriarcat de Constantinople déménage en Russie

18 Avril 1924

Le Synode des rénovateurs prend la résolution suivante :

« Le patriarche œcuménique Grégoire VII ayant été chassé par les kémalistes, et sa situation matérielle étant difficile, proposer de lui offrir l’hospitalité, comme ayant toujours défendu les intérêts de l’Église orthodoxe russe. A cet effet, avec l’accord des Cinq [Trotski, Smidovitch, Galkine, Krassikov et Toutchkov], lui permettre de choisir librement un lieu de résidence entre Novorossiisk, Odessa, Kiev, Petrograd et même Moscou ; prendre entièrement en charge Sa Sainteté le patriarche Grégoire VII et sa suite, à condition qu’ils légalisent le Synode et toutes les résolutions du concile [rénovateur] de 1923, ayant destitué le patriarche Tikhon. 


Les œufs de Pâques du patriarche

Printemps 1924

Le patriarche Grégoire VII de Constantinople envoie au Synode rénovateur ses vœux sous la forme d’œufs de Pâques.


Pressions sur le patriarche Tikhon

6 Mai 1924

Dans son discours devant le Synode de Constantinople, le patriarche Grégoire VII appelle le patriarche Tikhon de Moscou et de toutes les Russies à renoncer volontairement au Patriarcat, et à se retirer au plus tôt de la direction de l’Église. Suivant la traduction de l’archimandrite Basile (Dimopoulo), répandue à Moscou sous le titre de « Discours de Sa Sainteté le patriarche œcuménique Grégoire VII et résolution du Saint Synode sur les principe de travail de la mission patriarcale envoyée en URSS », le patriarche Grégoire VII déclarait qu’à « l’invitation des cercles ecclésiastiques de l’URSS » (c’est-à-dire des rénovateurs), il a accepté la proposition « d’apaisement des révoltes et des discordes dans cette Église-sœur, nommant à cet effet une commission patriarcale spéciale composée de hiérarques. » La commission doit « s’y rendre pour contribuer, avec l’aide de Dieu, par des paroles charitables et par différentes indications à la restauration de la concorde et de l’unité dans l’Église-sœur, pour le bien de toute l’orthodoxie ». Il est précisé que « la commission envoyée devra s’appuyer sur les milieux ecclésiastiques fidèles au gouvernement de l’URSS. »

1 Juin 1924

Le journal Izvestia TsIK publie un article intitulé « Le patriarche œcuménique destitue l’ex-patriarche Tikhon de la direction de l’Église russe » :

« L’archimandrite Basile Dimopoulo, représentant moscovite du patriarche œcuménique, a informé le représentant de l’Agence télégraphique russe de ce qui suit : « Constantinople vient de m’informer que le Synode patriarcal constantinopolitain, sous la présidence du patriarche œcuménique Grégoire VII avait pris la résolution de suspendre le patriarche Tikhon de la direction de l’Église orthodoxe russe, comme étant coupable d’avoir causé des troubles dans l’Église. Cette résolution a été prise pendant la séance du Synode du Patriarcat œcuménique, le 6 mai ; elle a été adoptée à l’unanimité. » Suivant l’archimandrite Basile, cette résolution résulte des nombreux conseils émanant des patriarches orientaux, notamment du patriarche serbe. Par ailleurs, le patriarche de Constantinople envoie à Moscou une commission composée d’éminents hiérarques orientaux pour prendre connaissance des affaires de l’Église orthodoxe russe... En même temps, le patriarche œcuménique a reconnu le synode russe [des rénovateurs] chef officiel de l’Église orthodoxe russe, et a suspendu les hiérarques ayant fui la Russie en émigration, sous la conduite d’Antoine Khrapovitski. Tous ces hiérarques doivent être déférés devant le tribunal ecclésiastique. »

Illustration_5.jpg

18 Juin 1924

Le patriarche Tikhon répondant à la lettre du patriarche Grégoire VII, réfute point par point ces conseils malvenus :

« Nous n’avons pas peu été étonné et troublé de ce que... le chef de l’Église constantinopolitaine, sans nous préalablement consulté, comme représentant légal et chef de toute l’Église orthodoxe russe, intervienne dans la vie interne et dans les affaires de l’Église russe autocéphale. Les saints Conciles (cf 2e et 3e canons du II Concile œcuménique, etc) n’ont jamais reconnu autre chose que la primauté d’honneur de l’évêque de Constantinople, ne lui accordant ni primauté d’autorité, ni aucune primauté en général... C’est pourquoi, toute commission, quelle qu’elle soit, envoyée sans que j’en ai eu connaissance, comme unique premier hiérarque légitime et orthodoxe de l’Église orthodoxe russe, et sans mon accord, est illégale, ne sera pas reçue par le peuple orthodoxe russe ; elle n’apportera pas l’apaisement, mais un trouble encore plus grand et un schisme plus profond dans l’Église orthodoxe russe déjà fortement éprouvée... Le peuple n’est pas avec les schismatiques, il est avec son patriarche légitime et orthodoxe. Il est permis de s’interroger sur les mesures proposées par Votre Sainteté pour apaiser l’Église, à savoir ma destitution de la direction de l’Église et la suppression, même temporaire, du patriarcat en Russie. Ceci n’apaisera pas la Sainte Église, mais provoquera de nouveaux troubles, apportant de nouvelles afflictions à nos fidèles archipasteurs et pasteurs déjà si éprouvés. »

Après cette lettre, le patriarche Grégoire VII rompt de fait toute relation avec Sa Sainteté le patriarche Tikhon, et ne correspond plus qu’avec le Synode des rénovateurs.


Au nom du prolétariat constantinopolitain

21 Juillet 1924

L’archimandrite Basile (Dimopoulo), représentant du patriarche de Constantinople en URSS, s’adresse au nom du patriarche Grégoire VII et « de tout le prolétariat constantinopolitain » au chef du Secrétariat aux affaires des cultes du Présidium du Comité exécutif central de l’URSS, P. Smidovitch : « Ayant vaincu ses ennemis, surmonté tous les obstacles, ayant pris des forces, la Russie soviétique peut maintenant répondre aux appels du prolétariat du Proche-Orient, bien disposé envers elle, le disposant ainsi encore mieux. Il vous appartient, camarade Smidovitch, de rendre le nom de la Russie soviétique encore plus populaire en Orient qu’il ne l’était naguère, et je vous en prie instamment : rendez au Patriarcat de Constantinople ce grand service, en tant que gouvernement puissant et fort d’une grande puissance, d’autant plus que le patriarche œcuménique, reconnu en Orient comme le chef de tous les orthodoxes, a clairement démontré par ses actes sa bienveillance envers le pouvoir soviétique qu’il a reconnu. »


L’éminence grise de Constantinople

27 Septembre 1927

Le patriarche Basile III de Constantinople envoie au président du Comité central de l’URSS, M. I. Kalinine, une lettre, dans laquelle il confirme que l’archimandrite Basile (Dimopoulo) est bien son représentant et « remercie cordialement » pour la bienveillance dont il fait l’objet. Dans le même temps, Basile (Dimopoulo), suivant la presse de l’Église vivante, « reconsacre » les églises « tikhoniennes » pour les rénovateurs, ne maintenant la communion eucharistique qu’avec ces derniers.

9-12 Février 1929

L’archimandrite Basile (Dimopoulo), représentant du Patriarcat de Constantinople en URSS, participe à la célébration solennelle d’offices divins dans les églises de Leningrad appartenant aux rénovateurs. Il appelle les fidèles à s’unir autour du Saint-Synode de l’église vivante, en vue de la préparation au Concile œcuménique.


Auteur
Mikhaïl Chkarovski
Partager:
Le patriarche Cyrille : le patriarche Bartholomée ne se considère pas comme le premier entre égaux, mais comme étant au-dessus de tous les autres

20.11.2021

Réunion du Saint-Synode de l’Église orthodoxe russe

08.11.2021

Réponses de Sa Sainteté le patriarche Cyrille de Moscou et de toutes les Russies au magazine « Forbes France »

26.10.2021

Le patriarche Cyrille a répondu aux questions des participants du IXe festival « Foi et parole »

22.10.2021

Rencontre tripartite des leaders religieux de Russie, d’Azerbaïdjan et d’Arménie

13.10.2021

Le patriarche Cyrille a rencontré le président de la Direction des musulmans du Caucase, le cheik al-islam Allahchoukiour Pachazadé

12.10.2021

Rencontre du primat de l’Église orthodoxe russe avec le patriarche catholicos de tous les Arméniens

12.10.2021

Le patriarche Cyrille : le patriarche Bartholomée est tombé dans le schisme

27.09.2021

Le patriarche Cyrille a présidé une réunion du Saint-Synode de l’Église russe

23.09.2021

Le patriarche Cyrille inaugure une conférence sur la primauté et la conciliarité dans l’orthodoxie

16.09.2021

Le patriarche Cyrille ouvrira une conférence sur la primauté et la conciliarité dans l’orthodoxie

14.09.2021

Le patriarche Cyrille : Les forces du mal déchirent l’unité des Églises orthodoxes

29.08.2021

Condoléances du patriarche Cyrille suite au décès du président du Conseil des Musulmans d'Ouzbékistan

24.08.2021

Félicitations patriarcales au métropolite Onuphre de Kiev et de toute l'Ukraine à l'occasion de l'anniversaire de son intronisation

17.08.2021

Condoléances du patriarche Cyrille suite aux décès causés par l'explosion d'une citerne de carburant au Liban

16.08.2021

Le métropolite Hilarion : pour la première fois, les violations des droits des fidèles de l’Église orthodoxe ukrainienne ont été reconnues au niveau international

21.11.2021

Le métropolite Hilarion a qualifié d’infondées les déclarations des États-Unis sur les « violations des libertés religieuses en Russie »

21.11.2021

Le président du DREE en visite à la Représentation permanente de la Russie à l’ONU

17.11.2021

Le président du DREE à la représentation du Patriarcat de Moscou aux États-Unis

16.11.2021

Le métropolite Hilarion a salué la résolution du Comité des droits de l’homme de l’ONU sur les persécutions contre l’Église orthodoxe ukrainienne

16.11.2021

Le métropolite Hilarion : Le patriarche Bartholomée a initié un schisme sur le territoire canonique de l’Église russe

15.11.2021

Le président du DREE est intervenu à l’ouverture d’une conférence théologique au séminaire orthodoxe Saint-Vladimir de New York

12.11.2021

Le président du DREE a rencontré le secrétaire du Saint-Siège pour les relations avec les États

09.11.2021

Le métropolite Hilarion : Le prix Nobel de la paix est devenu un instrument de manipulation politique

31.10.2021

Le métropolite Hilarion : Les défenseurs libéraux des droits de l’homme nient un droit fondamental : celui de naître

30.10.2021

Le métropolite Hilarion : L’Église invite à garder la mémoire des victimes innocentes des répressions

30.10.2021

A Londres, négociations entre le président du DREE et le représentant de l’archevêque de Canterbury sur les contacts avec l’Église orthodoxe

27.10.2021

Le métropolite Hilarion de Volokolamsk a répondu aux question de RIA Novosti

26.10.2021

Le métropolite Hilarion à Oxford

26.10.2021

Le président du DREE a participé à l’inauguration de l’exposition « Moscou grecque. De Théophane le Grec à nos jours »

23.10.2021

Le métropolite Hilarion : l’œuvre de Dostoïevski prêche les idéaux évangéliques

09.02.2021

Le métropolite Hilarion : Le Seigneur a empli les eaux du Jourdain de Sa présence pour y laver les péchés des hommes

19.01.2021

Le métropolite Hilarion : Le Seigneur permet à chacun de s’approcher du Royaume céleste dès cette terre

18.10.2020

Le métropolite Hilarion : La Mère de Dieu intercède pour chacun de nous devant le Roi des Cieux

14.10.2020

Fête de saint Serge de Radonège à la laure de la Trinité-Saint-Serge

08.10.2020

Le métropolite Hilarion : Le Royaume des cieux que Dieu a préparé est ouvert à tous

04.10.2020

Le métropolite Hilarion : La croix, instrument de mort honteux, est devenu le symbole du salut de millions d’hommes

27.09.2020

Le métropolite Hilarion : la Mère de Dieu nous est donnée comme Médiatrice céleste et souveraine, qui intercède pour notre salut

21.09.2020

Le métropolite Hilarion : L’Eucharistie est le repas de noces auquel le Seigneur Jésus Christ convie chaque de nous

13.09.2020

Le métropolite Hilarion : La foi est capable d’inspirer des prouesses dans la vie terrestre et d’ouvrir les portes de la vie éternelle

11.09.2020

Le métropolite Hilarion : La foi seule est insuffisante au salut

30.08.2020

Le métropolite Hilarion : La présence invisible de la Reine des Cieux se fait sentir dans nos vies

28.08.2020

Le métropolite Hilarion : Dieu est prêt à donner à chacun le don étonnant de la foi, mais il faut être prêt à le recevoir

16.08.2020

Le métropolite Hilarion : Le Seigneur nous prie de chercher avant tout le Royaume de Dieu

28.06.2020

Le métropolite Hilarion : Le Seigneur appelle tous les hommes à la sainteté

14.06.2020

Retour d'information

Les champs marqués d'un * sont obligatoires

Envoyer un message
Рус Укр Eng Deu Ελλ Fra Ita Бълг ქარ Срп Rom عرب